Les fiches disponibles

Les fiches disponibles sont:

  • la fiche de la semaine
  • les fiches des semaines précédentes

Ces fiches sont accessibles directement depuis la page d’accueil.

Marche à suivre

  • Imprimer la fiche (clic dans l’icône imprimante, en haut à gauche)
  • La donner au malade et la lui laisser à portée de la main toute la semaine
  • Se servir de la fiche de lecture comme support de communication et de stimulation en s’adaptant au niveau de compétence du malade
  • Si vous avez Powerpoint, vous pouvez utiliser l’exercice IsiExo Revue de presse que vous trouverez dans la liste des jeux; pour l’accès,

Précautions

Il est préférable que l’aidant ait reçu une formation pour la prise en charge d’un malade Alzheimer avant d’utiliser ce support de lecture.

En l’absence de formation nous conseillons à l’aidant de lire attentivement la fiche sur la stimulation cognitive et d’appliquer les principes qui y sont indiqués.

S’adapter au niveau de compétence : quelques suggestions

La première fois, observer ce que le malade fait avec la fiche de lecture :

  • Il lit et comprend parfaitement. Le support est peut-être trop simplifié pour lui mais le rejette-t-il ou semble-t-il s’y intéresser ? Vous pouvez reprendre les sujets de la revue de presse et développer les sujets.
  • Il lit mais ne comprend pas tout. Reprenez le texte en raccourcissant les phrases et en utilisant des mots plus simples ; faites-lui chercher des mots dans le dictionnaire.
  • Il ne lit que certains mots rebondissez en le faisant parler de ce que ces mots évoquent pour lui (en vous appuyant sur son histoire de vie). Servez-vous de votre connaissance du passé du malade pour le faire parler de ce qui l’intéresse même si ce n’est plus en rapport avec le texte.
  • Si possible demander au malade de vous lire à voix haute les nouvelles pendant que vous faites autre chose dans la même pièce :  » alors quelles sont les nouvelles, je n’ai pas eu le temps de les lire  » Cela vous permettra de vous rendre compte s’il a des difficultés et lesquelles : bute-t-il sur certains mots ?, lit-il très lentement ?, invente-t-il des mots ?
  • S’il ne lit pas le texte, lisez-le lui si possible en le lui mettant sous les yeux, lisez lentement en pointant chaque mot lu du doigt pour lui laisser le temps de lire certains mots qu’il pourrait reconnaître.
  • Vous pouvez essayer de présenter chaque nouvelle de la revue de presse sur une feuille de papier différente en augmentant la taille des caractères.

Ce ne sont que quelques idées générales. L’aidant doit faire preuve de beaucoup d’imagination, c’est le seul qui connaît assez le malade pour proposer l’activité qui stimulera tout en faisant plaisir et qui ne mettra pas le malade en échec.